Séance du Conseil Municipal

Le samedi 13 février 2021, se tenait la séance du conseil municipal dédiée au débat d’orientation budgétaire au cours duquel la municipalité a pu présenter ses grandes orientations.

L’année 2020 qui s’est achevée aura marqué l’Histoire de notre ville comme celle de notre pays. La crise sanitaire inédite à laquelle nous sommes confrontés laisse progressivement place à une crise économique et sociale qui devra être surmontée. Notre priorité est de mettre en œuvre notre programme électoral. C’est ce que nous avons fait depuis que nous avons été installés le 4 juillet dernier et nous avons tenu l’intégralité des engagements que nous avions pris devant les Rosnéens pour l’année 2020.

La crise économique à venir ne doit pas nous empêcher de développer une politique ambitieuse pour notre ville. L’accroissement du développement des infrastructures scolaires, la défense d’un cadre de vie de qualité, le développement des moyens au service de la sécurité ainsi que la promotion du sport et de la culture sont des nécessités qui ne doivent pas s’éclipser derrière le besoin d’assurer une offre de santé de qualité.

S’il faut reconnaître que nous héritons d’une situation financière normale, l’absence de vision stratégique pour les infrastructures publiques et notamment scolaires et sportives de l’ancienne municipalité nous obligent à prévoir de grands travaux sur notre mandat pour offrir aux nouveaux et futurs Rosnéens des infrastructures adaptées à la nouvelle densité de population.

De nombreux groupes scolaires montrent un besoin de rénovation, de nouvelles classes devront être créées. Le plan de rénovation des voiries doit être accentué.

Nous devons également renforcer les liens sociaux, renforcer la solidarité, renforcer la pratique des loisirs et tout cela sans pénaliser les Rosnéens.

Notre budget primitif 2021 devra donc être ambitieux mais raisonnable. Les Rosnéens ne doivent avoir à payer la facture, comme ce fut le cas en 2015. Le personnel municipal ne doit plus être une variable d’ajustement et les économies ne pourront se faire dans la masse salariale. La dette de la ville devra être maîtrisée. Voilà ce qu’il y a d’ambitieux dans notre choix d’orientation budgétaire : des projets innovants au service de tous, une ville aux côtés de ses habitants au quotidien, mais un budget équilibré entre dépenses obligatoires des opérations héritées et dépenses d’avenir pour faire de Rosny, Le Rosny que nous aimons !

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de la séance :