Jean-Paul Fauconnet annonce de nouvelles mesures pour faire face à la dégradation de la situation sanitaire

Vendredi 26 février, Jean-Paul FAUCONNET, Maire de Rosny-sous-Bois, participait à l’audioconférence organisée par la préfecture de Seine-Saint-Denis pour les Maires et les parlementaires.

Cette réunion a été l’occasion de faire un point sur la dégradation de la situation sanitaire. A l’issue de la conférence, Jean-Paul FAUCONNET a décidé de nouvelles mesures complétant celles des services de l’Etat pour la ville de Rosny-sous-Bois.

Les mesures prises par la ville de Rosny-sous-Bois

Pour faire face à la dégradation de la situation sanitaire, Jean-Paul FAUCONNET, Maire de Rosny-sous-Bois a décidé de faire monter en puissance les actions de la ville visant à faire face au virus par la mise en place de nouvelles mesures :

  • renforcement de l’information relative aux gestes barrières : déploiement des supports de communication (affiches, bâches, marquages au sol,…), envoi d’un courrier adresse aux responsables des Etablissements recevant du public (ERP) rappelant les mesures sanitaires et gestes barrières ;
  • renforcement de la prévention, des opérations de contrôle et de la verbalisation par une augmentation du nombre des patrouilles de la Police Municipale, en coordination avec la Police nationale ;
  • réouverture d’un centre de dépistage Covid (centre Covid);
  • renforcement de l’action menée auprès de l’ARS et de la préfecture pour obtenir l’ouverture du centre de vaccination le plus rapidement possible ;
  • mise en place d’actions auprès de l’ARS et de l’éducation nationale pour la fourniture rapide de tests salivaires dans nos écoles primaires pour les élèves en classes élémentaires.

La situation sanitaire en Seine-Saint-Denis

Nous assistons actuellement à une dégradation de la situation sanitaire en Seine-Saint-Denis. Nous faisons face à une forte augmentation des contaminations. Le taux d’incidence en Seine-Saint-Denis est de 361,8 cas pour 100.000 habitants. Ce taux passe à plus de 400 cas dans la tranche d’âge des 20-70 ans.

Nous assistons également à une hausse de la positivité. Nous atteignons 8,7% de positivité en Ile-de-France et 11,7% en Seine-Saint-Denis, faisant de notre département, le département le plus frappé par le virus. Toutefois, l’est du département est le plus impacté, Rosny-sous-Bois ne fait pas partie des villes considérées comme étant en situation critique.

La tension hospitalière en Ile-de-France

Dans les hôpitaux franciliens, la situation se dégrade sensiblement.

Nous atteignons le seuil des 5.000 hospitalisations pour raison de contamination au virus de Covid-19 dont 800 patients en soins critiques.

Une baisse notable de l’âge médian de ces patients est constatée passant de 70 à 63 ans. Aussi le taux d’occupation des lits de réanimation atteint la barre des 70%. Nous atteignons ainsi de nouveau les mauvais chiffres du 10 octobre dernier soit 20 jours avant le pic épidémique de la seconde vague et la mise en place du second confinement.

Renforcement des mesures contraignantes par l’Etat

Les services de l’Etat insistent sur le fait que nous sommes dans une semaine transitoire visant à éviter des mesures contraignantes supplémentaires dans 8 jours (Fermetures de nouvelles catégories de commerces, confinement total le week-end).

Pour éviter de telles mesures et créer un infléchissement des mauvais résultats, les deux axes de la préfecture sont le renforcement de la prévention et l’intensification des contrôles.

DEUX AXES PRINCIPAUX POUR CES CONTROLES

Etablissements recevant du public (ERP) :

  • Verbaliser les dirigeants des ERP ne respectant pas les mesures sanitaires en vigueur (la verbalisation passe de 135€ à 500€);
  • Fermeture administrative des ERP après deux contrôles de police contrevenant aux mesures sanitaires.

Flux de circulation :

  • Fin de la pédagogie pour accentuer la verbalisation du non-respect du port du masque ;
  • Fin de la pédagogie pour accentuer la verbalisation du non-respect du couvre-feu ;